Smartphone souple : rêve ou réalité ?

barcelona-Mobile World CongressCela fait des années que certains en rêvent et que d’autres en parlent : le smartphone souple qui s’enroulerait autour du poignet ou prendrait la forme qu’on souhaite. Mais est-ce réalisable ? A-t-il déjà été conçu ?

Lors du salon Mobile World Congress qui s’est tenu à Barcelone ce Mardi 21 Février 2016, des prototypes d’écrans souples ont été présentés. Mais pour ce qui est de la commercialisation, on en est encore loin.

FlexEnable présente ses écrans souples à Barcelone

ecran soupleUne petite entreprise britannique, FlexEnable, rassemblant des anciens universitaires de Cambridge, a réussi à mettre au point un écran souple que l’on peut tordre comme une feuille de papier. Le plus étonnant, et c’est là où ils tirent leur épingle du jeu : avoir réussi à intégrer des milliers de transistors sur du plastique. FlexEnable a également présenté un bracelet-écran LCD souple. Celui-ci possède un rayon de courbure de 4 cm : on peut donc le mettre autour du poignet mais ils souhaitent aller encore plus loin en utilisant la technologie OLED grâce à laquelle il serait possible de fabriquer un écran souple avec un rayon de 2 mm : qui pourrait donc s’enrouler autour d’un stylo !

Mais l’écran ne fait pas tout… il faut pousser plus loin

Jusque là tout va bien.. sauf que cela ne suffit pas. En effet, cela fait des années que l’industrie travaille sur les écrans souples, notamment les marques Samsung et LG qui y investissent des millions chaque année pour la recherche. On n’en sait pas plus, aucun prototype en vue et on imagine que cela reste très secret. Plusieurs défis restent à relever, et c’est certainement là que ça coince, comme fabriquer des circuits imprimés pliables qui ne se cassent pas. On pourrait le rendre flexible mais cela coûterait très cher et rendrait donc impossible a commercialisation auprès du grand public.

C’est d’ailleurs là tout l’intérêt de fabriquer des écrans souples en plastiques comme le fait FlexEnable : pour produire des écrans souples au prix des écrans rigides actuels.

Un bouleversement économique ?

Ce n’est tout, il faudrait également pouvoir créer des batteries souples. Pour cela, il serait question de remplacer le traditionnel silicium par du graphène, un composant qui aurait de l’avenir.

Malgré tout, il resterait encore un obstacle à franchir, et non des moindres : changer de méthode de fabrication entraînerait aussi un changement dans les chaînes d’approvisionnement et ainsi un véritable bouleversement économique. C’est sans compter les intérêts géopolitiques, qui pourraient véritablement freiner le projet.

On l’aura compris, le smartphone souple, ce n’est pas pour tout de suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *